Cette ressource est gratuite, mais vous ne pouvez pas en disposer librement.
– Vous ne pouvez pas partager ce pdf directement : vous devez partager un lien vers ce site.
– Vous ne pouvez pas modifier cette ressource.
– Vous ne pouvez pas en faire une utilisation commerciale : vous ne pouvez pas la vendre ou l’éditer ailleurs.

Vous pouvez uniquement : l’imprimer et l’utiliser pour la classe ou la maison.

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

Rami des tables de multiplication

Rami des tables de multiplication

3 jeux de rami pour travailler les tables de multiplication.
Un jeu pour les tables 2, 3 et 4, un autre pour les tables 5,6 et 7 et un dernier pour les tables 8,9 et 10.
Chaque jeu comporte quasiment 100 cartes, il faut mieux le savoir à l’avance pour la découpe 😉

Pour chaque jeu, ne jouer qu’avec une partie des cartes ! À moins d’être beaucoup de joueurs et avoir du temps 🙂 On peut jouer avec la moitié des cartes (attention à bien sélectionner des tierces) ou simplement les opérations à travailler spécifiquement.

Pour les règles, du rami, je vous réfère à la page wikipedia.

Sinon, voici ici une règle que j’ai adaptée pour ce jeu :

But du jeu :
Poser toutes ses cartes sur la table. La partie s’arrête quand un joueur a gagné. On compte ensuite le nombre de cartes des autres joueurs pour les départager.

On distribue 14 cartes à chaque joueur (nombre a adapter).
Le reste constitue la pioche, face cachée.

Déroulement d’un tour de jeu :

Le joueur pioche la 1ère carte de la pioche face cachée.
Il peut aussi piocher une carte au choix dans la défausse (tas de cartes dont les joueurs se débarrassent en cours de partie), si elle lui permet de poser une paire (2 cartes) ou un brelan (3 cartes).

Après avoir pioché, il peut :

– Poser une ou plusieurs paire.s ou un brelan.s (correspondant dans les deux cas à des cartes au résultat identique).
– Échanger un Joker avec une des cartes de son jeu (cartes déjà posées sur la table) ou du jeu d’un autre joueur, et récupérer le Joker à la place.
– Compléter une paire déjà posée sur son jeu ou sur le jeu d’un autre joueur, pour en faire un brelan.
– Ne rien faire et jeter une carte dans la défausse, face visible.

Contrairement au Rami classique, on peut se débarrasser de toutes ses cartes si on en a la possibilité, sans être obligé de passer par la défausse.

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.